Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 08/07/2020 20h00

Transcription

Adrien Delgrange : RFI, il est 20h à Abidjan, 22h à Paris. L’heure de votre Journal en français facile. Au sommaire :
- l’annonce de la mort du Premier ministre ivoirien. Amadou Gon Coulibaly, s'est éteint subitement à Abidjan cet après-midi à l'âge 61 ans.
  - le gouvernement britannique présente un plan de relance de 30 milliards de livres sterling. 
- vous entendrez le pape François qui dénonce « l'enfer » des camps de détention pour migrants en Libye.
- dans l'actualité française, les premiers pas de Jean Castex dans l'arène politique à l'assemblée nationale puis au sénat. Le Premier ministre annonce rouvrir le débat sur la réforme des retraites. 

---

AD : La Côte d'Ivoire avec le décès ce mercredi après-midi du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Il y a un peu plus 2 heures le secrétaire à la présidence Patrick Achi annonçait sur les antennes de la RTI son décès en lisant ce message du président Alassane Outara rendant hommage au défunt.

[Transcription manquante]

AD : Officiellement, le Premier ministre était parti le 2 mai pour un « contrôle » en France malgré la fermeture des frontières en raison de la pandémie de coronavirus. Il avait finalement dû se faire poser un stent, mais assuré être « de retour en forme » alors que son absence prolongée avait mis le feu aux réseaux sociaux.

Les États-Unis ont franchi mercredi la barre des trois millions de cas de coronavirus au lendemain de l'amorce officielle de leur retrait de l'Organisation mondiale de la Santé.  La première puissance économique mondiale est donc de loin la plus touchée par la pandémie, autant en nombre de cas qu'en nombre de morts.

Toujours aux États-Unis ? Les universités d’Harvard et le MIT attaquent l’administration américaine en justice. Elles contestent la décision prise par le département de la sécurité intérieure, qui veut interdire de séjour aux États-Unis les étudiants étrangers. Les précisions à Washington Anne Corpet.

« L'ordre est tombé sans préavis, sa cruauté n'est surpassée que par son imprudence » écrit le président de Harvard dans un communiqué. Et Larry Bacow ajoute : « nous pensons que c’est une mauvaise politique publique, et nous pensons qu'elle est illégale. » La directive du département de la sécurité intérieure, qui menace les étudiants étrangers d’expulsion si l’établissement qu’ils fréquentent ne propose qu’un enseignement à distance, est tombée quelques heures après qu’Harvard a annoncé que tous ses cours seraient dispensés de manière virtuelle à la rentrée. Hier, le président a qualifié cette décision de ridicule. Les avocats des deux universités qui attaquent l’administration en justice écrivent dans leur plainte que la décision du gouvernement est arbitraire et capricieuse, ils dénoncent un passage en force en dépit des risques sanitaires encourus par leurs élèves et professeurs, et demandent au tribunal d’empêcher l’entrée en vigueur de la directive. À elles deux, l’université de Harvard et du MIT comptent près de 9 000 étudiants étrangers, sur plus d’un million à travers le pays.

AD : En Europe, 33 milliards d'euros. C’est la somme d'argent annoncée par le ministre des Finances britannique pour dynamiser l'économie du Royaume-Uni. Parmi les principales annonces, Rishi Sunak a promis une baisse de TVA pour certains secteurs, des subventions pour la rénovation énergétique ainsi que des aides à l'emploi des jeunes. Muriel Delcroix nous appelle de Londres.

Rishi Sunak dit vouloir centrer ses mesures de relance sur le retour à l’emploi et la lutte contre le chômage des jeunes. Devant les députés, le ministre des Finances a ainsi expliqué que les entreprises percevraient une subvention de 1 000 euros pour chaque salarié repris à l’expiration en octobre du régime de chômage partiel dont bénéficient actuellement plus de 9 millions d’employés. Rishi Sunak a également annoncé 2 milliards afin de subventionner des milliers de contrats de 6 mois de travail qualifié pour les jeunes de moins de 25 ans. Parmi les autres mesures, 3 milliards seront dégagés pour améliorer l’efficacité thermique des logements. Pour soutenir l’hôtellerie et le tourisme, la TVA sera ramenée de 20 à 5% pendant 6 mois. Et pour inciter les britanniques à sortir, le gouvernement paiera la moitié des repas pris dans les restaurants du lundi au mercredi pendant le mois d’août. Ce plan a été salué par les milieux économiques qui préviennent néanmoins que le gouvernement devra aller beaucoup plus loin alors que la pandémie a provoqué une contraction historique de 25% de l’économie britannique. Même constat du côté de l’opposition travailliste qui demande l’extension du régime de chômage partiel et accuse le gouvernement de Boris Johnson d’avoir aggravé la crise économique par sa gestion calamiteuse de l’épidémie.

AD : Le Pape François dénonce « l’enfer » des camps de détention en Libye. Le pape argentin a célébré ce mercredi matin une messe au Vatican en mémoire de ceux qui risquent leur vie pour gagner l’Europe. Au Vatican, Eric Sénanque.

Le Souverain pontife tenait à marquer cet anniversaire où le 8 juillet 2013, depuis la petit île italienne du sud de l’Europe il avait exhorté le monde à ne pas rester indifférent à la tragédie des migrants en Mer Méditerranée. Dans son homélie, le Pape François a rappelé combien le destin de ces migrants était encore bien sombre, ceux en particulier qui quittent les côtes libyennes : « Je pense à la Libye, aux camps de détention, aux abus et aux violences dont sont victimes les migrants, je pense aux voyages de l’espérance, aux sauvetages et aux refoulements ». Derrière chaque étranger « il y a le visage de Jésus », a encore souligné le pape dans son homélie. François, qui parlant de la Libye a dénoncé une exploitation des migrants qui ne fait pas souvent les gros titres. « On nous présente une version édulcorée de la réalité, la guerre oui est mauvaise, nous le savons, mais vous n'imaginez pas l'enfer qui se vit là-bas, dans ces camps de détention pour ces personnes  qui voulait seulement traverser la mer avec espoir ! » Alors que la crise migratoire est loin d’être réglée, le pape rappelle un des axes forts de son pontificat : seule la fraternité permet de construire sereinement un avenir.

AD : Nouvelle journée chargée pour un gouvernement tout neuf cet après-midi. Le Premier ministre devant les députés puis devant les sénateurs, Jean Castex de plain-pied dans l’arène politique. Le nouveau chef de l’exécutif a notamment défendu la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron. il estime que « refuser de parler des retraites, serait irresponsable », mais avant cela il a été accueilli par Richard Ferrand. C’est un sujet de Anne Soetemondt. 

Baptême du feu pour Jean Castex […] Un Premier ministre qui subit dès les premières minutes les assauts de l’opposition, de droite comme de gauche. Valérie Rabault patronne des socialistes : […]. Une réforme à mener à terme selon Jean Castex qui prend son temps pour répondre […]. Un style immédiatement raillé dans les rangs de l’opposition. Jean-Luc Mélenchon n’y va pas de main morte évoquant son ennui face à un ouragan de banalités. Beaucoup moins d’agacement du meneur de la France insoumise face aux débuts d’un autre néophyte, le garde des sceaux, l’avocat Éric Dupont Moretti pourtant déstabilisé par ses premiers pas dans l’arène politique. […] Une séance rythmée par les appels du président Richard Ferrand à cesser le brouhaha.

AD : C’est la fin de votre Journal en français facile.

Article publié le 08/07/2020

RFI - Radio France Internationale