Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 17/12/2020 20h00

Transcription

Vous écoutez RFI, il est 20h en temps universel, 21 à Paris. 

Clémentine Pawlotsky : Bonsoir à tous, bienvenus dans ce Journal en français facile. Zéphyrin Kouadio est à mes côtés pour le présenter. Bonsoir Zéphyrin. 

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Clémentine, bonsoir à toutes et à tous. 

CP : Dans l’actualité, le président français est testé positif au Covid-19. Emmanuel Macron a participé à plusieurs réunions c’est derniers jours. Des responsables politiques ont donc décidé de se confiner après avoir été en contact avec le dirigeant français. 

ZK : Et puis en Inde, les autorités annulent la réunion du parlement fédéral prévu en fin d’année. Le gouvernement indien justifie sa décision par la crise sanitaire mais l’opposition l’accuse de toute simplement refuser de débattre avec les élus. 

CP : Nous irons aussi au Royaume-Uni, pour la première fois, l’UNICEF va apporter une aide alimentaire à des enfants. Cette initiative provoque la colère de l’opposition. Notre correspondante à Londres nous dira pourquoi. 

ZK : Dans l’actualité enfin, la Cour de Justice de l’Union européenne sanctionne la Pologne et la Hongrie. Elle reproche aux deux pays de ne pas avoir respecté l’état de droit. 

-----

ZK : Le président français, Emmanuel Macron, est positif au Covid-19.
 
CP : Le chef de l'État a été testé positif aujourd'hui. Le problème, c'est que ces derniers jours, Emmanuel Macron a rencontré beaucoup de monde, en France et en Europe. Il a, par exemple, participé à un Conseil européen, la semaine dernière. Il a aussi participé à une réunion avec d'autres dirigeants. Il a reçu, hier à Paris, le Premier ministre du Portugal. Alors pour éviter de nouvelles contaminations au Covid-19, plusieurs dirigeant ont décidé de s'isoler. Vincent Sourio.
 
[Transcription manquante]
 
CP : Explications signées Vincent Sourio.
Et pendant ce temps-là, le Covid-19 progresse en France. Plus de 18 000 nouveaux cas ont été enregistrés ces dernières 24 heures. La situation est « préoccupante », selon Jérôme Salomon, le directeur général de la santé.
 
ZK : Le Covid 19 a aussi des conséquences sur la politique en Inde.
 
CP : Le parlement fédéral devait se réunir à la fin de l'année. Mais le gouvernement a décidé d'annuler cette rencontre. Cette décision provoque la colère de l'opposition. Pour elle, la pandémie de Covid-19 n'est pas une excuse valable. L'opposition accuse le gouvernement indien de vouloir éviter les débats parlementaire, en plein mouvement de contestation des agriculteurs. À New Delhi, Sébastien Farcis.
 
[Transcription manquante] 
 
ZK : C'est une première en République démocratique du Congo : un couvre-feu a été instauré sur l’ensemble du territoire.
 
CP : Il a commencé il y a quelques minutes, à 21H00. Il s'appliquera jusqu'à 5H00 du matin. L'objectif des autorités est de freiner la propagation du Covid-19. La RDC a enregistré 15 000 malades depuis le début de la pandémie et 360 morts.
 
ZK : La Pologne adopte, elle aussi, des mesures plus strictes face au coronavirus.
 
CP : Le pays sera partiellement confiné à partir du 28 décembre, pendant 3 semaines. Il sera interdit de se déplacer le soir du Nouvel An. Les centres commerciaux, les hôtels et les stations de ski, seront fermés. Pareil pour les bars, les restaurants et les écoles. Seuls les commerces essentiels comme les magasins d'alimentation resteront ouverts.

ZK : Au Royaume-Uni, l'UNICEF va nourrir des enfants de familles touchées par le Covid-19.
 
CP : L'UNICEF c'est le fonds de l'ONU pour l'enfance. C'est la première fois que l'organisation aide des enfants britanniques. Et cette initiative provoque l'indignation de l'opposition travailliste. Elle reproche au gouvernement du Premier ministre Boris JOHNSON d'avoir mal géré la crise sanitaire. Murielle Delcroix.
 
[Transcription manquante] 
 
ZK : Sur le front du Brexit, toujours pas d'accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.
 
CP : Le Premier ministre britannique Boris Johnson et la présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen se sont entretenus par téléphone ce soir. La diplomate européenne parle de divergences très difficile à surmonter, autrement dit, les deux parties n'arrivent pas à trouver de compromis, d'accord. Ce qui pose le plus de problème aujourd'hui, c'est la question de la pèche,  et plus précisément de l'accès des pécheurs européens aux eaux britanniques.

ZK : La justice européenne épingle la Pologne et la Hongrie.
 
CP : La Cour de Justice de l'Union européenne reproche aux deux pays des manquements à l'état de droit. La juridiction estime que la Pologne ne respecte pas l'indépendance des juges du Tribunal constitutionnel. Et elle sanctionne la Hongrie pour sa politique à l'égard des migrants et demandeurs d'asile. Les explications de notre correspondant à Bussel, Pierre Benazet.
 
[Transcription manquante] 
 
ZK : La Russie a elle aussi été sanctionnée aujourd'hui.
 
CP : Oui, sur un tout autre sujet : le dopage dans le sport. L'agence mondiale anti-dopage a décidé d'exclure la Russie des grandes compétitions internationales, pendant 2 ans. La Russie ne pourra donc pas participer en tant qu'État aux Jeux Olympiques de Tokyo, l'été prochain, ni aux Jeux Olympiques 2022 de Pékin. Les athlètes russes pourront, en revanche, participer à ces compétitions, sous une étiquette neutre c'est-à-dire sans porter le drapeau de leur pays.

Article publié le 17/12/2020

RFI - Radio France Internationale