Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 20/12/2020 20h00

Transcription

Anne Verdaguer : Vous écoutez Radio France Internationale, il est 21 heures à Paris, 20 heures en temps Universel. L'heure de votre Journal en français facile. Bonsoir et bienvenue si vous nous rejoignez. Et bonsoir Clémentine Pawlotsky.

Clémentine Pawlotsky : Bonsoir Anne, bonsoir à tous.

AV : À mes côtés pour vous présenter cette édition. À la Une ce soir :

CP : Les voyageurs en provenance du Royaume-Uni ne sont plus les bienvenus dans plusieurs pays européens. L'inquiétude monte concernant la nouvelle souche du coronavirus découverte dans le pays. Cette souche est « hors de contrôle » selon les autorités britanniques.

AV : Les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne à un moment critique, la question de la pêche dans ces négociations post Brexit n'est toujours pas résolue.

CP : En Football, le choc Lille-PSG en Ligue 1 pour une place en tête du championnat français.

-----

CP : L'annonce d'une nouvelle souche du coronavirus inquiète les pays européens.

AV : Cette nouvelle variante du Covid-19 se propage rapidement car elle est plus contagieuse que la première selon Londres. Elle est devenue au Royaume-Uni la forme « dominante » du virus. La Grande-Bretagne qui a décidé de reconfiner la ville de Londres, ainsi que le sud-est et une partie de l'est de l'Angleterre, où le plus grand nombre de cas a été détecté. La conséquence directe, c’est que de nombreux pays européens ont annoncé avoir pris la décision de stopper leurs liaisons avec le Royaume-Uni. Jelena Tomic.

Les Pays-Bas ont été les premiers à réagir après la découverte d'un cas de contamination par cette nouvelle variante du Covid-19, dont la contagiosité est 70% plus rapide que la souche originelle, en annonçant la suspension de tous les vols en provenance du Royaume-Uni, une mesure qui restera en vigueur jusqu'au 1er janvier. La Belgique suspend également le trafic aérien et ferroviaire avec la Grande-Bretagne à partir de minuit, suivie de l'Italie, déjà durement frappée par l'épidémie mais qui n'a pas encore annoncé de date. L'Allemagne a annoncé vouloir réduire les liaisons aériennes. L'Autriche n'a pas encore officialisé la suspension des vols. Madrid demande de son côté une réponse européenne coordonnée. Une réponse qui pourrait intervenir très rapidement puisque des discussions sont en cours entre Paris, Berlin et l'Union européenne. La nouvelle souche hautement contagieuse, qui a provoqué une importante hausse des hospitalisations en Grande-Bretagne, est en tout cas suivi de près par l'OMS, qui a appelé ce dimanche tous les pays européens à renforcer leurs contrôles et à accroître leurs capacités de séquençage du virus.

CP : Et en France, un conseil de défense sanitaire a été convoqué en urgence aujourd'hui autour du président de la République.

AV : La France qui suspend elle aussi tous les déplacements de personnes par voie aérienne, routière, maritime ou ferroviaire « y compris liés aux transports de marchandises », en provenance du Royaume-Uni. J'ajoute également que l'Afrique du Sud, a aussi signalé une variante du Covid-19.

Alors qu'est-ce que l'on peut dire sur ces nouvelles souches et s'agit-il en effet de mutations du virus actuel ? Pour le professeur Olivier Bouchaud, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Avicenne à Bobigny, l'hypothèse d'une mutation du virus n'est pas à exclure, mais il faut rester prudent sur sa propagation éventuelle.

(Transcription manquante)

AV : Des propos recueillis par Sylvie Koffi.

CP : Le bras de fer se poursuit à Bruxelles entre les négociateurs européens et britanniques sur un accord post Brexit.

AV : À seulement onze jours de la fin de la période de transition, la pression est importante. Et c'est la question de la pêche qui bloquent toujours les discussions qui se cristallisent sur les modalités d'accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques, les plus poissonneuses d'Europe. En cas de non accord, les Britanniques décideront de qui a le droit de pêcher dans ses eaux et les conséquences économiques potentielles sont très importantes.

CP : Aux États-Unis, le Congrès américain est sur le point de valider un plan d'aide à l'économie de 900 milliards de dollars.

AV : Les discussions n'avançaient plus depuis des mois entre républicains et démocrates, mais les élus se sont donnés jusqu'à ce soir minuit pour trouver un consensus. Une aide en tout cas vitale pour des millions d’Américains dans le besoin, sans parler des commerces et des entreprises. À New York, la correspondance de Loubna Anaki.

Les sénateurs ont travaillé jusque tard dans la nuit pour arriver enfin à un compromis. Après des mois et des mois de négociations, des jours de blocage, les républicains ont fait savoir qu’ils étaient prêts à accepter les termes de l’accord. Ils renoncent finalement à leur volonté de limiter les pouvoirs de la réserve fédérale. Un point qui scandalisait les démocrates. Ils y voyaient une tentative des républicains de limiter la liberté de manœuvre de l’administration Biden. Le texte devrait donc désormais passer la Chambre des représentants dominée par les démocrates et le Sénat tenu par les républicains. Le vote pourrait avoir lieu d’ici minuit. Le plan prévoit 900 milliards de dollars. Une aide très attendue alors que le pays s’enfonce tous les jours un peu plus dans la crise économique. Des millions de chômeurs en fin de droits, des milliers de restaurants, de petits commerces, mais aussi des écoles, des centres de soins, des millions de familles en retard de paiement sur leurs loyers ou remboursements de prêts. Tous comptent sur cette aide financière. Surtout que l’hiver s’annonce compliqué avec une deuxième vague de contaminations qui continue de s’étendre et de nouvelles mesures de restrictions. Loubna Anaki, New York, RFI.

CP : 8 millions de doses de vaccins du laboratoire Moderna sont attendues à partir de demain aux États-Unis.

AV : L'Agence américaine du médicament a donné son feu vert vendredi en fin de journée à ce nouveau vaccin, tout va donc très vite. Le gouvernement américain prévoit toujours que 20 millions de personnes seront vaccinées d'ici la fin de l'année ou la première semaine de janvier aux États-Unis.

CP : Le nord du Nigeria s'enfonce dans un tourbillon de violences.

AV : Les attaques meurtrières et les enlèvements perpétrés par les jihadistes s'intensifient. Des dizaines d'écoliers ont été kidnappés samedi soir par des hommes armés dans le nord-ouest du Nigeria puis libérés ce dimanche grâce à l'intervention d'un groupe d'auto-défense et de la police. Dans le nord-est du pays, cinq militaires ont été tués et 35 civils enlevés hier soir lors de deux attaques jihadistes de l'ISWAP, qui a fait scission de Boko Haram. Le groupe Boko Haram qui a libéré vendredi des centaines d'enfants enlevés le 11 décembre dernier dans le nord-ouest du Nigeria.

CP : Un mot de football avec la suite de la 16e journée de Ligue 1, sept matches à l'affiche ce dimanche.

AV : Et notamment Lille-PSG, le choc pour le fauteuil de leader du championnat de France. Cédric de Oliveira, vous êtes en direct de Lille, le coup d’envoi a été donné il y a quelques minutes.

(Transcription manquante)

AV : Cédric de Oliveira en direct de Lille.

CP : La défaite des Françaises en handball.

AV : Les Bleues affrontaient la Norvège aujourd’hui en finale de l'Euro 2020 et se sont inclinées. Le score : 22 à 20.

C’est la fin de ce Journal en français facile.

Article publié le 20/12/2020

RFI - Radio France Internationale