Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 26/07/2020 20h00

Transcription

Vous écoutez RFI il est 22h à Paris, 20h en temps universel.

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenu dans votre Journal en français facile présenté ce soir en compagnie de Sébastien Duhamel, bonsoir Sébastien.

Sébastien Duhamel : Bonsoir Romain, bonsoir à tous. 

RA  : À la une de l'actualité ce soir : des manifestations toujours plus violentes aux États-Unis. Les protestataires dénoncent l'envoi d'agents fédéraux par Donald Trump, et les violences policières. La nuit dernière un homme a été tué par balle à Austin au Texas.

SD : La pandémie de coronavirus. L'Espagne se veut rassurante. « La situation est sous contrôle » affirme le gouvernement. Une réponse aux pays européens qui ont annoncé des restrictions à l'égard de l'Espagne.

RA : Dans ce Journal en français facile également la crise politique qui touche le gouvernement du Rajasthan en Inde.

SD : Et du football, les enseignements de la dernière journée du championnat d'Angleterre.

-----

SD : Aux États-Unis la vague de protestation s'étend.

RA : Protestation contre les violences policières et le racisme. Le mouvement a été relancé par la mort de Georges Floyd il y a deux mois. Récemment un nouvel élément a renforcé la colère des manifestants, c'est l'envoi de policiers fédéraux dans plusieurs villes des États-Unis, sur ordre du Président Donald Trump. La nuit dernière donc il y a eu des manifestations dans de nombreuses villes, de Los Angeles à New York en passant par Portland. Des manifestations parfois violentes. C'est à Austin au Texas que la situation a été la plus grave. On fait le point avec Jelena Tomic.

Les autorités texanes ont confirmé la mort d’une personne tuée dans la soirée lors d’une manifestation contre le racisme et les violences policières. Plusieurs coups de feu ont retenti pendant qu’une centaine de personnes manifestaient dans les rues d’Austin. Un suspect aurait été arrêté. À Louisville dans le Kentucky, trois personnes ont été légèrement blessées par arme à feu. Ailleurs aux États Unis, des heurts ont éclaté entre manifestants et policiers à Portland, cette ville de l’Oregon qui est depuis plus de 50 jours maintenant le théâtre d’importants rassemblements. La police, des agents fédéraux déployés par Donald Trump, a utilisé des grenades éblouissantes et du gaz au poivre pour disperser les manifestants. La nuit a aussi été particulièrement mouvementée à Seattle dans l’État de Washington. Des manifestants ont tenté de déclencher un incendie devant un centre de détention pour mineurs provoquant une violente réplique des forces de l’ordre. Des forces fédérales de plus en plus controversées et qui amplifient les mouvements de contestation un peu partout aux États-Unis. Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent des agents en tenue paramilitaire, sans badge visible d’identification, utiliser des véhicules banalisés pour interpeller des manifestants. L’ONU a mis en garde vendredi contre un « usage disproportionné » de la force envers les protestataires et s’est inquiété de possibles « détentions arbitraires ».

SD : Les États-Unis toujours le pays le plus touché par la pandémie de coronavirus.

RA : Avec plus de 4 millions de cas. C'est un quart des cas recensés dans le monde selon le dernier bilan effectué ce dimanche. Les autres pays les plus touchés sont le Brésil et l'Inde. Et puis l'inquiétude est de plus en plus forte en Espagne où l'on observe une recrudescence du nombre de cas, c'est-à-dire de plus en plus de cas. La France conseille de ne pas se rendre en Catalogne, région du nord-est de l'Espagne. Et depuis ce dimanche la Grande-Bretagne impose une période d'isolement à tout voyageur en provenance d'Espagne. Face à cette situation l'Espagne a réintroduit des mesures de restriction, comme la fermeture des bars et des discothèques. Et cela s'accompagne de nombreux messages de prévention, certains sont très forts comme cette publicité du gouvernement des Canaries pour le maintien des distances et des gestes barrière au sein des réunions familiales. Correspondance de Diane Cambon.

La vidéo ne dure qu’une minute mais elle ne laisse pas indifférente. On y voit une famille réunie pour l‘anniversaire du grand-père. Tous arrivent avec le masque mais aussitôt dans la maison, les gestes barrières sont oubliés. On se prend dans les bras, on partage les verres et on mange le gâteau sur lequel le grand père a soufflé ses bougies. En guise de cadeau il reçoit une chemise et un respirateur artificiel. Les dernières images sont silencieuses, seulement ponctuées par le bip des machines, le grand-père est en salle de réanimation. Le gouvernement canarien est à l’origine de ce spot publicitaire pour alerter du risque encouru lors des réunions familiales. Avec les déplacements de travailleurs saisonniers, les rencontres entre famille élargies comme la célébration des anniversaires, constituent les principaux foyers de contagions. Au niveau national, les messages de prévention vont également dans ce sens et invitent les espagnols à retrouver leurs proches dans des espaces extérieurs et éviter les contacts et bien sûr garder le masque, dont le port est déjà obligatoire sur la voie publique dans quasiment toutes les régions. Diane Cambon à Madrid pour RFI.

RA : Et ce dimanche le gouvernement espagnol se veut rassurant face à la pandémie, affirmant que la situation est « sous contrôle » et les foyers « localisés et isolés ».

SD : Nous partons en Inde maintenant, pour évoquer la crise politique qui touche le gouvernement de l'État du Rajasthan. 

RA : Dans le nord du pays dans cet État se trouvent de nombreux et magnifiques palais. Au Rajasthan où c'est le parti du Congrès qui est au pouvoir. Et qui fait donc face à la colère d'une partie de ses députés. Derrière cette colère le parti du Congrès accuse le BJP du Premier ministre Narendra Modi de tentative de corruption, mais le parti du Congrès doit aussi faire face à ses divisions internes. Explications avec la correspondance de Côme Bastin.

C’était une prise de guerre, arrachée au BJP par le parti du Congrès lors des élections fédérales de 2018. Pourtant depuis deux semaines, l’État du Rajasthan et ses 68 millions d’habitants traversent une crise politique majeure. En cause ? Une fronde, menée par le député Sachin Pilot contre le ministre en chef de l’État, Ashok Gehlot, tous deux du parti du Congrès. Saisi au niveau national, le parti du Congrès accuse le BJP d’avoir fomenté pour renverser le pouvoir en place. Enregistrements audio à l’appui, il a demandé une enquête auprès de la police pour corruption et annoncé ce samedi des manifestations nationales contre ces pratiques « anti-démocratiques ». Le parti de Narendra Modi nie toute implication. Pour le politologue et directeur du Centre d'étude des sociétés en développement Sanjay Kumar, cet imbroglio politique révèle d’abord les tensions à l’œuvre au sein du parti du Congrès et nuit à son image. « Le jeune Sachin Pilot a été l’artisan de la victoire au Rajasthan et considère donc qu’il devrait en être le ministre en Chef. Mais le parti lui a préféré Ashok Gehlot. Ces dernières années, on observe une profonde fracture générationnelle au sein du Congrès. À commencer par les deux figures nationales que sont Sonia Gandhi et son fils Rahul Gandhi. » Sachin Pilot a affirmé à plusieurs reprises qu’il n'envisageait pas de rejoindre le BJP. Ni la Haute Cour du Rajasthan ni la Cour Suprême Indienne n’ont accédé aux demandes de destitution des frondeurs formulées par le Congrès. Côme Bastin, Bangalore, RFI.

SD : En sport football, c'était ce dimanche la dernière journée de Premier League.

RA : C'est ainsi qu'est appelé le championnat de football en Angleterre. Avant cette dernière journée on connaissait déjà le nom du vainqueur, Liverpool, mais il restait encore de nombreuses incertitudes. Notamment les dernières places pour disputer la Ligue des Champions. Toutes les réponses avec Thomas de Saint Leger.

Deux tickets, trois prétendants… C'était écrit, la lutte pour la Ligue des Champions ferait un déçu. Et ce sont finalement les Foxes de Leicester qui restent à quai. La faute à une sorte de finale pour l'Europe perdue contre Manchester United 2 - 0. Les Red Devils accompagneront donc sur la grande scène continentale Liverpool, Manchester City et Chelsea. Les Blues ayant sécurisé leur 4e place sans trembler. Succès 2 - 0 également contre Wolverhampton, avec encore un but d'Olivier Giroud. Leicester se console avec une place en Ligue Europa comme le Tottenham d'Hugo Lloris. En bas du classement Aston Villa sauve sa peau et surtout sa place en Premier League. Le club de Birmingham n'a pas fait mieux qu'un partout sur le terrain de West Ham. Mais dans le même temps, Watford s'est incliné sur la pelouse d'Arsenal 3 – 2. Pierre Emerick Aubameyang a marqué deux fois dans cette rencontre. 22 buts en tout cette saison pour le Gabonais, deuxième du classement des buteurs à une unité de Jamie Vardy. C'est Kevin de Bruyne, le Belge de Manchester City, qui termine meilleur passeur : 20 offrandes en tout record de Thierry Henry égalé.

SD : Enfin l'adieu à une star de Hollywood.

RA : Olivia de Havilland, elle avait notamment joué dans le film Autant en emporte le vent. Elle est décédée ce dimanche à Paris où elle vivait, elle avait 104 ans. Elle avait reçu deux fois l'Oscar de la meilleure actrice, pour ses rôles dans À chacun son destin en 1946 et L'Héritière en 1949.

Article publié le 26/07/2020

RFI - Radio France Internationale