Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 27/07/2020 20h00

Transcription

Bonsoir à toutes et à tous, il est 22h à Paris, 16h à New York, le moment de retrouver votre Journal en français facile.
 
Aurélien Devernoix : Et pour m'accompagner durant ces 10 minutes, William de Lesseux, bonsoir William.
 
William de Lesseux : Bonsoir Aurélien, bonsoir à tous. 
 
AD : Les États-Unis accélèrent pour tenter d'être les premiers à commercialiser un vaccin contre le Covid-19. La société américaine Moderna vient ainsi de lancer un test sur près de 30 000 personnes.
 
WL : Côté économique, la pandémie continue de peser sur le tourisme en Europe. Le voyagiste TUI annonce ce soir annuler tous les séjours de Britanniques en Espagne continentale après les mesures annoncées par Londres hier.
 
AD : Incidents à la frontière libano-israélienne ce lundi. L'État hébreu affirme avoir repoussé une opération lancée par le Hezbollah mais le mouvement chiite dément catégoriquement.
 
WL : Le chômage en forte baisse en France au mois de juin, mais vous l'entendrez, cette embellie, cette amélioration, n'efface les nombreuses pertes d'emploi liées à la crise du coronavirus.

------

WL : C'est une course lancée partout sur la planète qui aura le premier vaccin contre le Covid-19 ?
 
AD : Des centaines de pistes sont à l’étude et déjà 27 sont passés aux tests sur l’homme. Mais les États-Unis semblent avoir pris de l'avance. La société Moderna a annoncé avoir lancé le 1er test à grande échelle, dernière phase potentielle avant commercialisation. Les précisions de Loubna Anaki à New York.

Les premiers volontaires ont reçu leurs injections ce matin, à Savannah, en Géorgie. Au total, 30 000 personnes participent à l’expérimentation sur 89 sites à travers le pays. C’est le 1er vaccin à entrer dans la dernière phase de tests aux États-Unis. Développé par la société de biotech Moderna, ce vaccin consiste à inoculer une partie du code génétique du virus et non une forme du virus lui-même comme les vaccins classiques. La moitié des participants recevra le vaccin, l’autre un placebo. Les chercheurs surveilleront alors les différentes réactions, quel groupe subit le plus d’infection. Lors des 1ers tests, les résultats avaient été qualifiés de prometteurs. Certains volontaires avait signalé des effets secondaires considérés comme normaux notamment de la fatigue, des frissons, des maux de tête. En temps normal, cette phase de tests cliniques dure entre 12 et 18 mois, mais si les tests sont concluants, Moderna espère pouvoir mettre son vaccin sur le marché courant 2021. La société, qui vient de recevoir une nouvelle enveloppe de 470 millions de dollars du gouvernement américain estime pouvoir fournir plus de 500 millions de doses par an. D’autres vaccins américains devraient également entrer dans de nouvelles phases de tests dans les semaines à venir. Plus de 150 000 américains se seraient inscrits pour participer aux expérimentations.

WL : Les États-Unis où le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump a été testé positif au Covid-19.
 
AD : Robert O’Brien s'est aussitôt placé à l'isolement. Le risque d'exposition Donald Trump et du vice-président Mike Pence est nul selon la Maison Blanche. Washington qui prend des mesures pour se protéger de l'épidémie : la capitale américaine demande désormais aux personnes en provenance de 27 États du pays d'observer 14 jours d'isolement. La Floride, le Texas et la Californie font partie de ces États considérés à hauts risques.
 
WL : Le Brésil de son côté s'approche du cap des 2 500 000 cas et a dépassé les 87 000 morts.
 
AD : Une situation épidémique qui serait largement due à la négligence du président Jaïr Bolsonaro selon des personnels de santé brésiliens. Ils ont donc décidé de saisir la Cour Pénale Internationale pour qu'elle enquête sur ce qu'ils considèrent être un crime contre l'humanité. Jaïr Bolsonaro a annoncé samedi être désormais négatif au coronavirus qu'il avait contracté il y a deux semaines.
 
WL : Du côté de l'Europe, les mesures sanitaires se multiplient alors que l'épidémie semble reprendre.
 
AD : Hier, Londres a annoncé que les Britanniques de retour d'Espagne continentale devraient eux aussi observer une quatorzaine. Résultat, le voyagiste TUI a annulé aujourd'hui ses séjours prévus sur place. Anieshka Koumor.

L'annulation concerne les séjours des clients venant d'Outre-Manche en Espagne continentale à partir du lundi 3 août et ce jusqu'au 9 août prochain. Des remboursements ou de nouvelles réservations leur seront proposés. TUI UK, la branche britannique du voyagiste allemand, précise dans un communiqué que les îles espagnoles (les Baléares et les Canaries), très prisées des vacanciers britanniques, ne sont pas concernées par ces nouvelles mesures. TUI qui pousse pour la mise en place de couloirs aériens régionaux, déclare être en lien avec le gouvernement britannique afin de comprendre sa position, pour le moins étonnante. Le ministère britannique des Affaires étrangères recommande en effet d'éviter les voyages non essentiels vers l'Espagne, mais pas vers les Baléares et les Canaries. En revanche, la quarantaine concerne tout le pays. De leur côté, les compagnies aériennes britanniques, British Airways et EasyJet, mais aussi l'irlandaise Ryanair maintiennent pour l'heure leur programme de vols vers l'Espagne, même si la décision du gouvernement britannique les fait grincer des dents.

WL : Un commando d'hommes armés venus du Liban a tenté de mener une action terroriste sur le sol israélien ce lundi.
 
AD : C'est en tout cas ce qu'annonce l'État hébreu, affirmant que cette tentative d'infiltration était organisée par le Hezbollah. L'organisation chiite dément mais promet de venger la mort d’un de ses membres. À Jerusalém, Guilhem Delteil.

Selon l’armée israélienne, il était aux alentours de 15h30 ce lundi lorsqu’un commando est entré sur le territoire contrôlé par Israël depuis le Liban. L’intrusion a eu lieu dans la zone des fermes de Chebaa, une région montagneuse située à la frontière entre le Liban, la Syrie et Israël et également revendiquée par le Liban. Le lieutenant-colonel Jonathan Conricus est le porte-parole de l'armée israélienne. « Nous les avons surveillés grâce à nos observateurs de terrain, notre renseignement et nos caméras. Juste après qu’ils aient franchi la ligne bleue, nous avons ouvert le feu. Nous avons été capables de déjouer l’attaque. Nous avons confirmé visuellement que les terroristes sont retournés au Liban. » Selon le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, l’accrochage a donné lieu à un échange de tirs. Dans la soirée, le Hezbollah a affirmé pour sa part qu'il n'avait « pris part à aucun accrochage ». Mais le mouvement promet de venger ultérieurement la mort d'un de ses membres la semaine dernière près de l'aéroport de Damas, en Syrie, dans une frappe attribuée à Israël. « Le Hezbollah joue avec le feu » a accusé ce lundi soir, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu. La force de maintien de la paix de l'ONU dans le Sud-Liban appelle, elle, les deux parties « à la plus grande retenue ». Guihem Delteil, Jérusalem, RFI.

AD : En Irak, deux personnes ont été tuées aujourd'hui à Bagdad par des tirs des grenades lacrymogènes. Il s'agit de manifestants participant à des protestations contre l'absence de services publics dans le pays. Le mouvement dure depuis l'automne dernier.
 
WL : Autre mouvement de contestation au Mali.
 
AD : La situation dans le pays était ce lundi l'objet d'un sommet extraordinaire des dirigeants de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest. La Cédéao qui appelle à la mise en place d'un gouvernement réduit dans l'attente d'un cabinet d'union nationale, mais aussi à la démission de 31 députés considérés comme mal élus. Mais l'organisation menace également les contestataires de sanctions s'ils s'opposent au processus de normalisation. Les manifestants demandent en priorité le départ du président Ibrahim Boubacar Keita.
 
WL : Ce cri d'alarme de l'Organisation Internationale pour les Migrations.
 
AD : Selon l'OIM, 96 migrants venus de Libye sont actuellement en train de dériver en Méditerranée Centrale et leur embarcation pourrait bientôt faire naufrage. Des messages de détresse sont envoyés depuis maintenant près de deux jours selon l'organisation qui dénonce une inaction inexcusable de la part des pays susceptibles de les secourir.
 
WL : En France, 200 000 personnes ont retrouvé un emploi au mois de juin. Un chiffre positif mais la situation sur le marché du travail reste inquiétante.
 
AD : Car sur l’ensemble des trois derniers mois, le nombre de demandeurs d’emplois a augmenté de près de 25%. Ils sont au total plus de 4 millions. Anne Eydoux est économiste au Centre d’études de l’emploi et du travail.  Elle met en garde sur l'interprétation que l'on doit faire de cette  baisse du nombre de chômeurs depuis deux mois.
 
[Transcription manquante]
 
WL : L'économiste Anne Eydoux.  
Du football avec des nouvelles de l'attaquant du Paris Saint Germaine Kylian Mbappé.
 
AD : Blessé à la cheville lors de la finale de la coupe de France remportée face à Saint Etienne la semaine passée, il sera absent pour celle de la Coupe de la Ligue contre Lyon vendredi. Sa présence pour le 1/4 de finale de Ligue de champions contre l'Atalanta Bergame est également très incertaine, son absence étant estimée à 3 semaines.
 
Il est bientôt 22h10 ici à Paris, 20h10 à Dakar. Merci à vous William de Lesseux de m'avoir accompagné lors de ce Journal en français facile. Excellente soirée à l'écoute de RFI.

Article publié le 27/07/2020

RFI - Radio France Internationale