Cliquez sur le logo pour apprendre le français

 

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 27/08/2020 20h00

Transcription

Adrien Delgrange : RFI, 20h en temps universel, 22h à Paris. L’heure de votre Journal en français facile présenté ce soir avec Zéphyrin Kouadio, bonsoir.

Zéphyrin Kouadio : bonsoir Adrien, bonsoir à toutes et à tous.

AD : Dans cette édition, Ibrahim Boubacar Keita libéré. La nuit dernière, le président du Mali a retrouvé sa résidence principale plus d'une semaine après avoir été renversé par des militaires. Nous serons à Bamako.

ZK : Aux États-Unis, 3 personnes tuées en Louisiane, victimes de l'ouragan Laura.

AD : Au Proche Orient, dans le conflit qui oppose Israël à Gaza, le Qatar joue les médiateurs.

ZK : En France, face à une épidémie du coronavirus qui « regagne du terrain », 21 départements sont désormais en zone rouge et le port du masque va devenir obligatoire partout à Paris.

------

ZK : Ibrahim Boubacar Keita est donc rentré chez lui tôt ce matin.

AD : Jusque-là retenu dans un camp militaire à Kati, proche de Bamako depuis le 18 août dernier, après un coup d'État, le président malien a pu retrouver son domicile privé dans la nuit. Une liberté sous condition conformément aux engagements pris par les militaires du Comité national pour le salut du peuple, auprès de la Cédéao (Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest). David Baché, envoyé spécial de RFI à Bamako, s’est rendu devant le domicile d'Ibrahim Boubacar Keita, quelques heures après sa libération.

Deux militaires des forces spéciales maliennes, visage masqué et armes bien en évidence, gardent l’entrée. Un autre sort d’un préfabriqué pour voir ce qui se passe. À part eux, personne. Ces deux riverains, qui travaillent dans un commerce tout proche de la résidence d’Ibrahim Boubacar Keita, ont pourtant bien remarqué des mouvements inhabituels. […] Les militaires du CNSP, qui ont arrêté Ibrahim Boubacar Keita à son domicile il y a exactement neuf jours, confirment l’avoir libéré. Il serait rentré chez lui aux alentours de trois heures du matin. Cet habitant du quartier de Sebenikoro comprend mieux, du coup, le ballet de véhicules auquel il a assisté. […] Les rares qui acceptent de raconter ce qu’ils ont vu préfèrent ne pas dire ce qu’ils en pensent. Les intentions immédiates de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keita ne sont pas connues. Il aurait émis le souhait de partir se faire soigner à l’étranger, ce que la junte désormais au pouvoir a accepté, la Cédéao s’étant portée garante de son retour « en cas de besoin. » David Baché, Bamako, RFI.

AD : Et puis nous avons appris que le fils d'Ibrahim Boubacar Keita, le député Karim Keita, a lui quitté par la route le Mali il y a 2 jours.

ZK : Enfin l'armée malienne endeuillée par la mort de 4 soldats.

AD : Aujourd’hui victime d'une embuscade entre Konna et Douentza près de Mopti. Une section spécialisée dans la lutte contre le braconnage serait tombée dans un guet-apens tendu par des « terroristes », a dit l'armée sur les réseaux sociaux.

ZK : Avec des vents soufflants à 240 km/h, l'ouragan Laura s'est abattu aux premières heures de la journée sur la côte de la Louisiane.

AD : Faisant déjà au moins 3 morts. Les dégâts sont impressionnants, toits de maisons arrachés, les arbres tombés par terre, les rues inondées… Lorsqu’il a frappé la petite localité de Cameron, l'ouragan s'est toutefois rapidement affaibli pour être ramené en catégorie 2 avec des bourrasques revenues à 170 km/h tandis qu'il progressait vers le nord du de la Louisiane.

ZK : Aux États-Unis, les matches de basket-ball devrait reprendre. Les Bucks de Millwaukee, meilleure équipe de la saison, avait décidé de ne pas jouer pour protester contre les violences policières. Après l'affaire Jacob Blake, jeune homme noir de 29 ans grièvement blessé après avoir reçu 7 balles dans le dos, tous les matchs d'hier soir avaient ensuite été suspendus. Mais réunis ce jeudi, les joueurs de NBA ont finalement décidé de reprendre le championnat. Cédric de Oliveira.

Finalement, les joueurs de la NBA ont donc fait machine arrière. Après avoir boycotté trois matches hier, ils ont pris la décision de reprendre le cours de la saison. Initié par George Hill et les Bucks de Milwaukee, le boycott a été appuyé dans un premier temps pour protester contre les tirs de policiers sur Jacob Blake dimanche dernier. Les Lakers de Lebron James et les Clippers de Kawhi Leonard, les deux franchises de Los Angeles avaient même voté pour un arrêt des matches, mais la volonté de terminer la saison dans la bulle sanitaire d'Orlando a été la plus forte. Les basketteurs de la puissante Ligue, dont 80% sont Afro-américains, ont semble-t-il eu des garanties de la part des propriétaires de leurs équipes de pouvoir s'exprimer plus souvent et plus efficacement contre les injustices raciales aux États-Unis. Les trois rencontres de cette nuit, Utah-Denver, Boston-Toronto et Clippers-Dallas devraient donc être reportées avant un retour sur les parquets dans la nuit de vendredi à samedi.

AD : Et puis dans d'autres sports des joueurs ont boycotté leur matches, la joueuse de tennis Naomi Osaka a refusé de jouer sa demi-finale au tournoi de tennis de Cincinnati. Enfin le calme est revenu à Kenosha où des policiers ont été dépêchés après des violences qui ont fait deux morts et un blessé grave.

ZK : Le Qatar tente de calmer les tensions entre Gaza et Israël.

AD : L’armée israélienne procède presque chaque nuit à des frappes aériennes sur la bande de Gaza en représailles dit-elle à une augmentation de ballons incendiaires lâchés de Gaza et portés par le vent en direction d'Israël. Plus de 400 incendies ont ainsi été déclenchés au cours des trois dernières semaines. Mohammed el-Emadi un émissaire qatarien est arrivé en début de semaine pour la bande de Gaza avant de se rendre en Israël pour tenter une médiation. À Jérusalem, Guilhem Delteil.

Mohammed el-Emadi  est un habitué de Gaza. Le diplomate qatarien s'y rend régulièrement avec des valises remplies d’argent liquide. Mardi soir, il y est encore entré avec une somme estimée à 30 millions de dollars. Mais les dirigeants du Hamas au pouvoir dans l’enclave veulent plus. Ils réclament des projets structurels : une nouvelle ligne de distribution d’électricité, le développement d’une zone industrielle, l’extension de la zone de pêche. Des demandes anciennes note Omar Chaabane, directeur du groupe de réflexion PalThink. « Tout ce dont ils parlent, ils en ont déjà parlé plusieurs fois par le passé. Lors du cessez-le-feu de 2014 et même avant. Je ne sais pas pourquoi ils pensent que cette fois-ci, ils pourront obtenir gain de cause. » Le principal changement récent est géopolitique. En se rapprochant d’Israël, les Émirats arabes unis pourraient vouloir s’imposer comme un acteur diplomatique régional et concurrencer leur rival, le Qatar, allié de longue date du Hamas. « Les Qatariens vont se sentir concurrencer par les Émiriens. Cela va les inciter à accroître leur présence, leur rôle. Je pense qu’il va y avoir une sorte de chevauchement. » Le Qatar reprend donc un rôle de médiateur entre le Hamas et Israël traditionnellement dévolu à l’Égypte. L’Émirat pourrait consentir à augmenter son aide à l’enclave palestinienne pour maintenir ses positions régionales. Guilhem Delteil, Jérusalem, RFI.

ZK : Dans l'actualité française, plus de 6 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures.

AD : Un nouveau record depuis mai, mais le nombre des patients hospitalisés, y compris en réanimation, reste stable, selon les données publiées peu après 20h00 par les autorités sanitaires.

ZK : « L'épidémie reprend, non il ne faut pas s'affoler », c'est le message du chef du gouvernement français.

AD : Ce matin, Jean Castex a redit l'importance de respecter les gestes barrières alors que ce sont désormais 21 départements français qui sont classés en zone rouge.

[Transcription manquante]

AD : Et puis parmi les nouvelles décisions autorités françaises, dès demain matin 8h à Paris, le port du masque obligatoire pour les piétons mais aussi les cyclistes et utilisateurs de trottinettes.

Article publié le 27/08/2020

RFI - Radio France Internationale