Cliquez sur le logo pour apprendre le français

 

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 29/08/2020 20h00

Transcription

Aurélien Devernoix : Bonsoir à toutes et à tous, il est 22h à Paris et Berlin, bienvenue dans votre Journal en français facile. Et pour m'accompagner ce soir, Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Aurélien, bonsoir à toutes et à tous. 

AD : Ils étaient près de 20 000 à Berlin, un millier à Londres et entre 200 et 300 à Paris : les anti-masques donnent de la voix alors que les pays européens durcissent chaque jour leurs mesures sanitaires face à la remontée de cas de Covid-19. Reportage en Allemagne au début de ce journal.

SB : Ce nouvel assassinat en Haïti : cette fois c'est le bâtonnier du barreau de Port-au-Prince, c'est-à-dire le représentant des avocats de la capitale haïtienne, qui a été tué par balles.

AD : Ces tensions en Suède : des protestations ont eu lieu à Malmö après qu'un militant d'extrême-droite s'est mis en scène en train d'incendier un Coran.

SB : Et puis en France, les partis politiques continuent de faire leur rentrée. Et à droite, celle-ci se fait en ordre dispersé, plusieurs figures de ce camp affichant des ambitions présidentielles.

-----

SB : Ni masques ni distanciation, 18 000 personnes ont défilé ce samedi à Berlin pour afficher leur hostilité aux mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

AD : Une manifestation qui a rassemblé davantage que la première mobilisation il y a un mois. Et si cette assemblée vous allez l'entendre très hétéroclite a globalement paradé dans le calme, la police a dû intervenir à plusieurs reprises, justement parce que les gestes barrières n'étaient pas respectés. Le reportage de notre correspondant Pascal Thibault.

« Sans masque jour et nuit jusqu’à ce que le pays se réveille, sans virus car corona c’est fini ». Cette reprise d’un hit très connu en Allemagne résume le sentiment des dizaines de milliers de manifestants. Un public à nouveau divers avec des adeptes de Krishna, des jeunes pieds nus très peace and love ou des amateurs d’ésotérisme. D’ailleurs le mot « paix » revenait partout. « Weltfrieden », « Le monde nous regarde. Nous avons le pouvoir. Nous voulons la paix mondiale totale ». Tous les manifestants ne sont pas des citoyens méfiants, inquiets ou critiques. Des conspirationnistes sont présents comme le neveu de l’ancien président Kennedy. « Berlin était la ligne de front contre le totalitarisme durant la guerre froide et Berlin joue à nouveau ce rôle ». Des militants d’extrême-droite et autres néo-nazis avaient mobilisé. Des contre-manifestants scandaient à l’intention de participants moins radicaux « vous défilez avec des nazis et des fascistes ». Une proximité qui ne dérangeait visiblement pas la majorité des manifestants. Pascal Thibaut, Berlin, RFI.

SB : En France, une manifestation similaire s'est tenue aujourd'hui à Paris.

AD : Avec une affluence nettement plus modeste. Entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées place de la Nation. Et la moitié d'entre eux a été verbalisée pour non port du masque, désormais obligatoire dans l'ensemble de la capitale française.

À Londres, ils étaient près d'un millier sur Trafalgar Square. Un millier c'est d'ailleurs le nombre de contaminations supplémentaires enregistrées en Grande Bretagne ces dernières 24h.

En France 5 500 cas ont été détectés depuis hier, en repli toutefois par rapport aux chiffres de vendredi avec un record de 7 379 cas.

SB : C'est le deuxième assassinat d'une personnalité de Haïti en moins d'une semaine Aurélien.

AD : Le bâtonnier du barreau de Port-au-Prince a été tué par balles dans la nuit de vendredi à samedi. Un nouveau meurtre qui suscite colère et indignation mais aussi inquiétude face à la dégradation de la situation sécuritaire dans la capitale haïtienne. La correspondance d'Amélie Baron.

La photo du corps de Me Monferrier Dorval ensanglanté, criblé de balle a rapidement circulé sur les réseaux sociaux en Haïti et les réactions de stupéfaction ont été unanimes : l’avocat comptait parmi les grands hommes de droit du pays. La police n’est pas encore en mesure de préciser les circonstances exactes de ce meurtre. Me Dorval a été tué à son domicile, sur les hauteurs de la capitale. Elu bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince en février, il intervenait régulièrement dans les médias pour évoquer les nombreux dossiers sensibles du pays. Cet assassinat intervient deux jours après qu’un homme d’affaires a été tué par balle en pleine journée, en plein centre-ville, et s’ajoute à la longue liste des morts violentes recensées dans le pays ces derniers mois. Commis à trois semaines d’intervalle mi-juillet et début août, les meurtres de deux nourrissons, âgés de 8 et 4 mois, avaient révolté l’opinion publique. Les enquêtes pour identifier les auteurs de ces crimes n’ont toujours pas abouti.

SB : La Turquie a débuté ce samedi de nouveaux exercices militaires dans l'Est de la mer Méditerranée.

AD : Ils doivent durer deux semaines et interviennent dans un contexte de tensions avec la Grèce. Athènes reproche à Ankara de vouloir étendre ses eaux territoriales dans des zones disputées entre les deux pays et dont les sous-sols abriteraient d'importantes ressources de gaz naturel.

SB : La Méditerranée où le Louise Michel, le navire affrété par l'artiste Banksy, pour aider les migrants, est toujours en difficulté.

AD : Le bateau a recueilli 219 personnes ces derniers jours mais fait face à des conditions météos compliquées. Les garde-côtes italiens sont intervenus aujourd'hui pour récupérer 49 migrants considérés comme fragiles, essentiellement des femmes et des enfants.

SB : Lui dénonce la venue de migrants en Europe et multiplie les provocations depuis des années.

AD : Il s'agit d'un militant d'extrême droite scandinave et son dernier acte a provoqué des émeutes à Malmö, la troisième ville du pays. Il s'est mis en scène en train de mettre le feu à un Coran. Les précisions de Frédéric Faux à Stockholm.

Il s’appelle Rasmus Paludan, il dirige un parti danois d’extrême-droite baptisé « La ligne dure », et il n’en est pas à son coup d’essai. Cet avocat et Youtubeur, qui organise régulièrement des manifestations hostiles à l’islam et à l’immigration, a tenté hier de rejoindre ses sympathisants dans la ville suédoise de Malmö, qui n’est séparée de la capitale danoise Copenhague que par un bras de mer. Leur plan, apparemment, était de brûler un coran sur la grand place de Malmö. Il a été arrêté par la police, mais la simple nouvelle de sa venue, et une vidéo où l’on voit effectivement un coran en train de brûler, a suffi à mettre le feu aux poudres. Quelques 300 habitants de Malmö, où vivent de nombreux migrants, se sont affrontés aux forces de l’ordre et ont allumé des incendies. Les troubles ont duré toute une partie de la nuit et Rasmus Paludan, expulsé de Suède avec l’interdiction d’y remettre les pieds pendant deux ans, a été renvoyé à Copenhague. Frédéric Faux, Stockholm, RFI.

SB : L'extrême droite qui suscite également la polémique en France.

AD : Le journal Valeurs Actuelles a dû présenter ses excuses à la députée La France Insoumise Danielle Obono. Dans sa dernière édition, l'hebdomadaire a publié une fiction dépeignant l'élue franco-gabonaise en esclave au 18e siècle. Les condamnations se sont multipliées aujourd'hui, jusqu'au président Emmanuel Macron.

SB : Toujours en France, les partis politiques effectuent leur rentrée en cette fin de mois d'août.

AD : Après les écologistes ou encore les socialistes, cette fois c'est la droite qui revient de vacances. Mais en ordre dispersé : ce samedi, Bruno Retailleau, patron des sénateurs Républicains, rassemblait ses soutiens près de Nantes alors que Valérie Pécresse, président de la région Ile de France, en faisait de même en région parisienne. Avec de chaque côté, Anne Soetemondt, des ambitions présidentielles.

Et c’est chez elle, dans la région qu’elle dirige et qu’elle aimerait continuer à présider après les régionales de l’année prochaine que Valérie Pécresse a fait sa rentrée. Devant plus d’un millier de membres de son parti, Libres, Valérie Pécresse a attaqué le gouvernement sur la sécurité, avec des mots qui ont résonné avec ceux d’un autre présidentiable de droite Xavier Bertrand. Une manière de lancer le match de 2022. […] Symbole d’une droite qui s’agite à un an et demi de la présidentielle, Bruno Retailleau, chef de file des sénateurs LR fait lui aussi sa rentrée mais à quelques centaines de kilomètres de là, à La Baule. Bruno Retailleau qui devrait le répéter : s’il y a une primaire à droite pour désigner le candidat en 2022, il sera candidat. Bruno Retailleau et Valérie Pécresse qui se retrouveront le week-end prochain pour la rentrée officielle du parti, avec un autre présidentiable de droite, François Baroin
Anne Soetemondt, Mennecy, RFI.

SB : Cette disparition à présent, celle de l'acteur américain Chadwick Boseman.

AD : La star du film Black Panther est décédé des suites d'un cancer à l'âge de 43 ans. Il s'était révélé en interprétant le rôle de la légende du baseball Jackie Robinson en 2013, puis celui du chanteur James Brown, il avait également joué dans le dernier film de Spike Lee, Da 5 Bloods. Et les hommages se sont succédés depuis l'annonce de sa mort, notamment dans le sport. En Angleterre, l'attaquant gabonais Pierre Eymeric Aumabeyang a effectué le fameux salut du roi panthère, les bras croisés sur la poitrine, pour célébrer son but lors du Community Shield. Son club, Arsenal, l'a emporté face à Liverpool.

Il est bientôt 22h10 à Paris. Excellente soirée sur RFI.

Article publié le 29/08/2020

RFI - Radio France Internationale