Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 29/01/2021 20h00

Transcription

François Bernard : Merci d'écouter Radio France Internationale en direct de Paris où il est 21 heures. Bonsoir à tous, merci de nous rejoindre pour votre Journal en français facile. C'est Zéphyrin Kouadio qui va le présenter avec moi, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir François, bonsoir à toutes et à tous.

FB : Dans l'actualité de ce vendredi 29 janvier 2021 : Covid, pas de reconfinement mais la France décide de fermer ses frontières aux pays extérieurs à l'UE. L'Agence européenne des médicaments approuve l'utilisation dans l'Union du vaccin AstraZeneca.

ZK : Le Parlement portugais adopte une loi qui autorise « la mort médicalement assistée ». C'est le quatrième pays en Europe à légaliser l'euthanasie.

FB : La France connait, en économie, une récession historique en 2020 en raison de l'épidémie et l'arrêt forcé de nombreuses activités.

ZK : Au Mondial-2021 masculin de handball, la Suède bat la France 32 à 26. La Suède est qualifiée pour la finale, la France jouera la médaille de bronze.

-----

FB : L’Agence européenne des médicaments valide le vaccin d’AstraZeneca.

ZK : Le comité pour les médicaments humains s’est réuni ce vendredi par visioconférence et au siège de l’agence à Amsterdam. Il a décidé de donner son feu vert au vaccin d’AstraZeneca/Oxford.

FB : Un feu vert délivré dans un temps record par rapport aux deux vaccins déjà approuvé, ceux de Pfizer fin décembre et Moderna début. N'est-ce pas Pierre Benazet à Bruxelles ?

L’Agence européenne des médicaments n’a officiellement reçu la demande de validation du vaccin d’AstraZeneca que le 12 janvier mais en réalité elle avait entamé son étude il y a plusieurs mois. Elle affirme en outre disposer de plus de données sur lesquelles se baser que lors de l’approbation des vaccins de Moderna et Pfizer/BioNTech. L’Agence a en effet eu à sa disposition quatre essais cliniques menés en Afrique du Sud, au Brésil et au Royaume-Uni. Ceci lui permet d’affirmer que le vaccin conçu par AstraZeneca et les laboratoires de l’Université d’Oxford est efficace dans 59,5% des cas lors de ces essais cliniques au moins. Le comité pour les médicaments humains a donc décidé de recommander l’autorisation pour ce vaccin à partir de l’âge de 18 ans, une décision qui ne tient pas compte des craintes de la commission vaccinale allemande. Pour l’agence européenne des médicaments, il n’y a pas de limite pour l’administration de ce vaccin aux personnes âgées. La balle est donc maintenant dans le camp de la Commission européenne qui doit formellement émettre l’autorisation de mise sur le marché.

ZK : En France, on enregistre près de 23 000 nouvelles contaminations et un niveau élevé d'entrées à l'hôpital et en réanimation.

FB : Avec 356 nouveaux décès recensés à l'hôpital en 24h, la maladie a désormais tué 75 620 personne en France.

ZK : Le Premier ministre Jean Castex a annoncé quelques nouvelles mesures de restrictions : la France va fermer ses frontières aux pays extérieurs à l'Union Européenne.

FB : Le télétravail sera renforcé et les grand centre commerciaux non alimentaires seront fermés. « Nous pouvons encore nous donner une chance d'éviter le confinement » a dit le Premier ministre. L'Italie s'apprête à annoncer un assouplissement de certaines restrictions dans plusieurs régions, malgré les mises en garde d'experts de santé.

ZK : Par ailleurs, l'élite économique et politique réunie cette semaine à Davos a exprimé sa préoccupation face à la progression des inégalités. Mais il a été peu question des solutions pour les réduire.

FB : Pourtant, un impôt « solidaire et extraordinaire » sur la fortune est entré en vigueur en Argentine afin de financer la lutte contre les effets du Covid avec la mise en œuvre de programmes d'aide sociale d'urgence.

ZK : Le patron de l'OMS a appelé à ne pas répéter les erreurs du passé et abandonner les pays pauvres en attendant que les riches vaccinent leurs populations.

FB : L'édition 2021 du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), qui devait se tenir du 27 février au 6 mars, a été reportée vendredi en raison du coronavirus.
Au Portugal, la mort médicalement assistée est désormais autorisée.

ZK : Les députés ont majoritairement voté en faveur de la dépénalisation.

FB : Le Portugal devient ainsi le 4e pays d’Europe a l’adopter. Marie-Line Darcy est notre correspondante au Portugal.

Le Portugal considère désormais qu’un malade en situation extrêmement grave et ses accompagnants ne sont plus passibles de poursuites judicaires si elles mettent fin à la vie de la personne. Le texte qui vient d’être approuvé à la majorité de l’assemblée nationale met fin à 11 mois de procédure législative sur la question. Le processus a été marqué par une forte opposition qui avait choisi la voie légale pour s’opposer à la dépénalisation. En effet, l’église catholique, les associations familiales, caritatives et anti avortement ont tenté d’organiser un référendum sur la question. Pour cela une pétition a obtenu près de 100 000 signatures contraignant les députés à examiner la demande. Mais elle finalement été rejetée. Ensuite c’est la pandémie de coronavirus qui a interrompu le législateur. Adopté mi-janvier en commission, le texte final prévoit la mise en place d’une commission spécifique permettant d’accompagner le processus de fin de vie afin de garantir la pleine conscience du demandant. Reste un étape à franchir le droit de regard du président de la république. Le catholique Marcelo rebelo de Sousa pourra promulguer la loi, saisir la Cour constitutionnelle ou bien opposer son droit de véto. Il a 20 jours pour se prononcer. À Lisbonne Marie-Line Darcy RFI.

FB : Les autorités russes poursuivent les partisans de l'opposants Alexeï Navalny.

ZK : Ils assignent plusieurs d'entre eux à résidence à deux jours d'une nouvelle journée de manifestations pour réclamer la libération de M. Navalny.

FB : Son frère Oleg, a notamment été assigné à résidence, tout comme le coordinateur de l'équipe.

ZK : Ces décisions les privent également d'un accès à internet avant les protestations de dimanche.

FB : L'économie française a sombré en 2020. Le pays a enregistré une récession historique l'an dernier sur fond de crise de Covid-19.

ZK : Selon une première estimation de l'Insee, le PIB a plongé de 8,3%. Mais, malgré ce chiffre important, la situation est un peu mieux que prévue comme nous l'explique Pauline Gleize.

Un peu mieux que les -9% anticipés précédemment par l'Insee et la Banque de France et bien mieux que les -11% prévus par le gouvernement, même s'il reconnaissait avoir été prudent. En fait, l'économie a mieux résisté au confinement de novembre que ce que prévoyait la plupart des économistes. Le PIB a bel et bien reculé au dernier trimestre mais seulement de 1,3%, très, très loin des -13,7% du deuxième trimestre. Cette meilleure tenue tient, selon une économiste de Euler Hermes, à la résilience de l'investissement privé et surtout public. Cela a notamment soutenu la construction. Le fait que les écoles soient restées ouvertes a également permis aux parents de travailler et à l'économie de tourner. D'une manière générale, tous les chiffres sont dans le rouge, de la consommation à la production, des exportations aux importations, bien que dans des proportions différentes. Pour le ministre de l'Économie, les chiffres dévoilés par l'Insee confirme « le choc sans précédent » mais montre aussi « la capacité de rebond de la France ». Un rebond qui n'atteindra peut-être pas les 6% espérés en 2021. Un économiste de Rexecode s'attend à un premier semestre plombé par le probable durcissement des mesures sanitaires.

FB : Au Mondial de handball, la France échoue aux portes de la finale.

ZK : Malgré un brillant parcours lors de la compétition, disputée en Egypte, les tricolores ont été largement battus 32-26 par la Suède en demi-finale...

FB : Un match durant lequel les Bleus ont toujours été dominés Martin Guez.

Les Bleus ne retourneront pas au sommet de la pyramide du handball mondial. 6 fois champions du monde, la dernière fois en 2017, les France restent sur 3 échecs en demi-finale de grandes compétitions. Face à l'Espagne à l'Euro 2018, contre le Danemark au Mondial 2019 et la Suède donc, lors de ce tournoi planétaire 2021 sur le sol égyptien. Et pourtant, face à de jeunes suédois sans beaucoup de références, les Français partaient favoris. Pharaoniques ou presque tout au long de la compétition au Caire, 7 victoires sur 7 avant cette demi-finale, et des succès probants face à des équipes références, comme la Norvège et le Portugal. Mais contre la Suède, la France a couru après le score tout le match. Privés de joueurs clefs, comme le pivot Luka Karabatic, pilier de la défense ou l'arrière Timothé Nguessan, en feu lors de ce mondial, les Bleus n'ont jamais trouvé les ressources. Un banc limité et un grand gardien en face, Andréas Palicka, impérial au contraire des fantomatiques portiers français Vincent Gérard et Yann Genty. L'adresse des jeunes ailiers suédois a fait le reste. La Suède navigant avec 3-4 buts d'avance tout du long L'écart gonflant jusqu'à 6 à la fin du match. Défaite 32-26. Cette équipe de France n'a pas l'aura des précédentes mais pourrait tout de même se consoler, avec la médaille de bronze ce dimanche.

FB : Fin de ce Journal en français facile présenté avec la complicité de Zéphyrin Kouadio, merci. Bonsoir à tous, à demain.

Article publié le 29/01/2021

RFI - Radio France Internationale